Née en 1976, Caroline Bocquet a tout d'abord étudié l'architecture d'intérieur et le design à l'Ecole Supérieure Camondo. Elle découvre ensuite le stylisme et décide donc de s'engager dans cette autre branche artistique.

La polyvalence de ses études lui a appris les bases et les techniques du dessin, mais lui a surtout permis de libérer son trait, et d'exploiter le riche moyen d'expression qu'est la peinture.

C’est en 2000, qu’elle fait le choix d’abandonner le stylisme, pour se consacrer exclusivement à la peinture.

Mais si ses œuvres, aujourd'hui, révèlent autant de dynamisme et de force, c'est qu'elles reflètent l'essence même de Caroline Bocquet, animée par la passion du sport depuis son plus jeune âge.

C’est en effet une ancienne sportive de haut niveau (gymnastique, puis saut à la perche), et il semble nécessaire de se pencher sur son tempérament et son vécu sportif, pour comprendre que sa quête du mouvement dans ses peintures n'est pas anodine.

L'énergie de la sportive se prolonge dans la gestuelle de l'artiste, rythmant ses coups de pinceaux de mouvements amples et engagés.

C’est d’ailleurs en voulant mettre en corrélation son style pictural, avec le support, qu’elle a l’idée de peindre sur des capots de voitures, parfaits évocateurs de la vitesse et du mouvement qui caractérisent sa peinture.


• Sociétaire de la Fondation Taylor.
• Membre de la Maison des Artistes.




DU SPORT A LA PEINTURE…

La trajectoire de Caroline Bocquet

La réunion de 2 passions.

Issue du sport de haut niveau, (gymnastique, plongeon puis saut à la perche) et étant passionnée de peinture depuis toute petite, Caroline Bocquet a tout naturellement commencé par peindre l’univers qu’elle connaissait le mieux : le sport.
La retranscription du mouvement devient son véritable moteur et le reflet de son tempérament dynamique et exalté.
Cependant, progressivement, le trait se veut plus libre et l’inspiration plus vagabonde. Caroline Bocquet élargit alors sa palette, à l'abstrait expressionniste mais on y reconnait sa griffe :

« De mes premières toiles figuratives
sur le thème du sport, en est restée,
dans les abstraites, ma quête du mouvement,
du dynamisme et l’expression de mon énergie.
C’est une peinture gestuelle, alliant
graphisme, texture et couleur, rythmée
par des coups de pinceaux amples et engagés. »